Flacon «VMax-Vial» – le grand „vase“ pour une récupération optimisée

Dès maintenant, nous pouvons fabriquer tout flacon standard jusqu’à 60 ml avec notre «pied-vase» breveté pour obtenir une récupération optimisée.

Le flacon «VMax-Vial» est doté d’un pied cylindrique. Nous avons donné préférence à ce type de pied, car à notre avis, il est techniquement supérieur au pied conique pour les prélèvements par des échantillonneurs automatiques.

Généralement, un échantillonneur automatique perce le septum moyennant une aiguille qui descend ensuite jusqu’à une hauteur prédéfinie par rapport à un plan de référence pour y prélever l’échantillon. L’aiguille y a deux fonctions: d’une part, elle sert à percer le septum et d’autre part à aspirer le fluide. La forme de l’aiguille doit être telle qu’elle peut facilement percer le septum. Au cas où l’aiguille est dotée d’une pointe aiguisée, il faut veiller à ce que la pointe ne touche pas le fond, car sinon elle pourrait être tordue. Ainsi, un percement impeccable ne serait ensuite plus garanti. Au cas où l’aiguille est dotée d’une extrémité aplatie, elle ne doit pas non plus toucher le fond du flacon. Sinon, l’échantillon ne peut éventuellement même pas être aspiré, car le fond du flacon pourrait quasiment sceller l’aiguille. Quant aux aiguilles à trou latéral, le système peut être ajusté de manière à ce que la pointe d’aiguille se pose sur le fond du flacon, mais que l’ouverture de l’aiguille reste toujours au-dessus du fond du flacon.

Indépendamment de la géométrie de l’aiguille, l’ouverture la plus haute de l’aiguille est le paramètre qui détermine le volume mort non-utilisable d’un récipient.

Pour obtenir une récupération optimisée, on doit éviter que l’aiguille aspire à côté de l’échantillon de l’aire. Donc, on doit s’assurer que l’aiguille ne prélève rien d’autre que l’échantillon. Pour y arriver, il faut s’assurer que l’échantillon couvre du moins minimalement le trou d’aiguille. La plupart des échantillonneurs automatiques ont été ajustés de manière à ce que l’aiguille descend jusqu’à une hauteur prédéfinie par rapport à un plan de référence (normalement à 2.5 mm au-dessus du plan de référence). Le flacon lui-même est placé sur ce plan de référence. Le producteur de flacons doit donc assurer que le fond des récipients dispose d’une hauteur reproductible. Il en découle que le volume mort peut être déterminé en prenant le radius r du fond du flacon (= ø du pied/2) et la hauteur h du trou d’aiguille par rapport à la hauteur du fond du récipient.

Le volume mort d’un flacon à pied conique forme un tronc de cône avec l’angle latéral a:

Le volume mort de la version conique se calcule de la manière suivante :
VKS = π * h/3 (3r2 + h2 tan2(a) + 2r * h* tan(a))

Le volume mort d’un flacon à pied cylindrique - comme de ceux produits par la manufacture Gräfenroda S.à.r.l. (GTG) - forme un cylindre.

Le volume mort de la version cylindrique type GTG n’est que: Vzyl = π*r2*h

Exemple de calcul : volume mort jusqu’au niveau du trou d’aiguille
r = 1.5 mm, h = 1.5 mm et a = 45° -> tan(a) = 1
VKS= 21.2 μl
VZyl = 10.6 μl

Cela signifie que le volume mort de la version conique est pour la part π * h/3 (h2 * tan2 (a) + 2rh * tan(a)) plus grand.
Si l’angle a est plus grand que 45°, tan(a) > 1 et le volume mort accroît ainsi de manière encore plus signifiante.

On obtient un résultat analogue, si le trou d’aiguille est couvert par l’échantillon.
Il en résulte:
hauteur h = hauteur h (hauteur trou d’aiguille par rapport au fond du récipient) + ü (niveau de couverture au-dessus du trou)

Exemple de calcul:
volume mort si le niveau de l’échantillon est plus haut que le trou d’aiguille
r = 1.5 mm, h = h + ü = 1.5 mm + 2.0 mm = 3.5 mm et a = 45° -> tan(a) = 1
VKS= 108.1 μl
VZyl = 24.7 μl

De ce qui précède, on peut conclure que pour minimiser le volume mort, tan(a) doit tendre vers zéro. Cela signifie que la solution cylindrique est avantagée.

Le volume mort réel est à réduire par le volume de l’aiguille.
Etant donné que ce montant est pour les deux variantes identiques, nous l’avons négligé pour ce calcul.

Nous sommes capables de former le pied du flacon moyennant un mandrin de la manière la plus adaptée à la géométrie de l’aiguille désirée tout en devant respecter certaines contraintes extérieures.

Index flacons
Description flacon
«VMax-Vial»
Flacon «VMax-Vial»
à vis & à sertir
© infochroma ag, Chräbelstr. 4, CH-6410 Goldau; Tel: +41 41 748 50 60, info@infochroma.ch